Le plaisir de rompre & Le Pain de Ménage
Jules Renard
Giraudoux raconte que, rendant visite à Jules Renard un dimanche où il fait très beau... "où le bonheur de l'hiver éclate même sur la gare Saint-Lazare ", et trouvant l'écrivain morose, distrait, pas du tout causant, il lui propose de revenir un jour où il serait moins occupé:

- "Je ne suis pas occupé, dit Jules Renard. Je suis malheureux. Non. Tout le monde va bien chez moi. Ma femme m'aime, mes enfants sont charmants. Mes amis sont dévoués. Ma pièce a du succès. Mes livres se vendent. Le chien de la concierge aussi m'adore. La famille, l'amitié, le travail, tout me réussit. Mais je suis malheureux. Il n'y a pas de remède. Pour que j 'en arrive à vous dire à brûle-pourpoint à quel point je suis malheureux, à vous que je ne connaissais pas voilà dix minutes, c'est qu'il n'y a pas de remède. En tout cas, cela me soulage de n'avoir pas à jouer l'homme comblé et satisfait avec vous... Je vous remercie donc de m'être inconnu et comme vous ne reviendrez jamais me voir, je ne suis pas fâché que quelqu'un considère qu'en me voyant, il a vu le malheur même."

Le malheur même? Quel malheur? Difficile à dire.
Le malheur d'être écrivain? Le malheur d'être Poil de Carotte?

"Si j'étais tout à fait sincère, je dirais que je n'ai pas de sympathie pour Monsieur Renard: il m'humilie, je sens en lui des perfections qui m'offensent ".

Léon Blum


"J'admire Jules Renard comme s'il était mort. Je le relis comme un classique... Et vive la littérature française."

André Gide



- licence ministérielle n° 2-1039392 - SIRET n° 399 999 499 00037 - CODE APE 9001Z -